RSS

Salut Monde

24 Avr

À tous ceux qui ont raté les épisodes précédents, il conviendra de rappeler qu’il n’y en avait pas.

Ceci est un début, donc.

S’agit pas de sa planter, pour un début : Le stress, l’angoisse, la peur de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur, de décevoir…

En même temps, vu que personne n’est au courant de l’existence de ce blog, ça relativise un peu le niveau d’exigence des masses exigeantes.

Puis si un éventuel quidam, égaré au hasard de ses pérégrinations internautiques, en venait à s’échouer sur le rivage incertain de ma prose, rien ne l’obligerait, au cas fort improbable où mes élucubrations n’auraient fait naitre en sa raison aucun écho résonnant, à m’en signaler l’indélicate superfluité. Et de s’en aller cliquer plus loin, ajoutant à l’éventualité quidamesque la discrétion louable de sa gracieuse invisibilité. (C’est la foire aux adjectifs, profitez-en !)

Bon, allez, faut se lancer là…

Oui mais, vous êtes marrants, vous (Si si, vous êtes marrants, ne niez pas ! Sinon vous auriez déjà cessé de lire depuis la première ligne), pour un début, il faudrait déjà trouver une première phrase. Parce que si je commençais par la seconde, ça ne ferait pas sérieux.

C’est important, une première phrase : Dans combien de livres avons-nous égaré nos heures perdues, accroché nos mirettes aux miroirs encrés de mots agglutinés, déroulé les pages comme phylactères interminables de prières incongrues, au seul motif d’une première phrase aguicheuse dont le verbe enjôleur, la syntaxe ferme et la verve enflammée nous avaient fait monter le tortueux escalier du désir, l’esprit tout émoustillé aux promesses d’extases lettreuses à venir, alors que bon…

Ceci dit, la première phrase ne fait pas tout, dans un texte. Sinon, les zoteurs ne s’embêteraient pas à nous tartiner des pages et des pages, et se contenteraient de n’écrire que des premières phrases. Et ça nous ferait de la place dans les bibliothèques.

Il y a même eu des auteurs qui ont eu des petits succès avec des texte dont la première phrase était horriblement ratée.

Un exemple me vient en mémoire, qui débutait par cette étrange apostrophe : « Au commencement était le verbe. »

Stylistiquement parlant, rien à dire, ça en jette : « Au commencement était le verbe ». Ça te tourne dans la bouche comme seuls savent le faire les meilleurs Bourgogne, ça te tonitrue le tympan tel le toc-toc-toc d’une toccata bien toccatante, y’a pas à chier, c’est stylé !

Mais pour qu’une phrase soit pleinement réussie, le style ne suffit pas. Les fées Rigueur, Cohérence et Complétude doivent aussi se pencher sur le berceau du mot afin que l’Art, tel le pain, soit total.

Et là, forcédadmettre que ça tombe à plat : « Au commencement était le verbe », c’est complètement impossible. (et parfaitement intraduisible en Allemand où le verbe vient en deuxième position à part dans les subordonnées où il est placé à la fin. Ben oui, quand on veut écrire un texte ayant un minimum d’ambition à l’export, il faut y penser, sinon on nage en plein amateurisme !)

« Au commencement était le complément circonstanciel de temps », là, j’aurais admis quand bien même le style en eut quelque peu pâti.

« Était au commencement le verbe », j’aurais même applaudi.

C’est que ça ne s’improvise pas, un début.

Ça ne se termine pas, non plus. Il serait incongru d’achever ce qui n’est pas encore commencé.

Publicités
 
22 Commentaires

Publié par le 24 avril 2011 dans Voyelles

 

22 réponses à “Salut Monde

  1. pow wow

    25 avril 2011 at 0 h 18 min

    Ah ben il était temps!

    Comme je suis le premier commentateur, attends je prends mes aises…attends je fais le tour du proprio…t’as de la bière au frigo? Et ça, c’est un LCD ou un plasma? Tu t’en sers?

    Tu n’es pas sans savoir que la tradition veut , lorsqu’on ouvre un blog, qu’on adresse au premier commentateur qui passe un chèque de bienvenue pour poser les marques d’une franche amitié virile qui débute au départ. Il se trouve par un hasard extraordinaire que je suis ce premier commentateur.

    Je te laisse le soin de prendre tes dispositions, à moins que tu ne préfères la formule dite du « pourcentage sur commentaire », qui prévoit de par la loi (c’est pas moi donc, hein, tu me connais) un billet modeste de l’ordre de vingt euros à chaque commentaire posté par un quidam ou une quidame. Et si tu me verses trente euros à chaque fois, on peut faire un système de rétro-commission au black, que je peux te reverser discrétos.

    Je te signale par ailleurs que dans les bouquins, souvent, au commencement est la préface, voire les mentions légales. Et au commencement, il peut y avoir des verbes à la con si ça tombe mal. Comme désencapsuler. Ça c’est un verbe à la con. Oui j’en ai choisi un au hasard mais j’aurais pu en prendre un au pif par exemple. On fera avec.

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 22 h 09 min

      « Désencapsuler », dans les mentions légales ?
      Tu lis quoi comme genre de bouquins ? Ça m’intéresse…

       
  2. pow wow

    25 avril 2011 at 0 h 21 min

    Tiens, je te signale que je ne te laisse même pas dire ouf, je mets ton blog direct dans ma bloguerolle sur le mien, ça t’apprendra.

    Et paf.

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 18 h 10 min

      Ouf

       
  3. Oblivion

    25 avril 2011 at 9 h 19 min

    Excusez moi. Bonjour.
    Pourriez vous m’indiquer où est l’Obélisque de la Défense, s’il vous plait ?

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 18 h 19 min

      Alors là, vous pouvez pas mieux tomber, il se trouve que je connais hyper-bien l’Obélisque de la Défense.
      Donc on tourne à droite après la colonne des Invalides, on longe le canal de l’Ourse jusqu’à la gare de l’Ouest. Là, c’est un peu technique, faut pas se planter, au jardin de Vincennes on prend la troisième à gauche, et dans l’axe de la pyramide de l’Opéra, faites demi-tour.
      Empruntez le périph Nord sur 250 mètres. Tournez à droite.
      J’ai dit « Tournez à droite ». Itinéraire modifié. Patientez pendant le calcul du nouvel itinéraire…

       
  4. florence

    25 avril 2011 at 18 h 50 min

    Commencement alternatif:
    Longtemps je me suis couché de bonne heure, jusqu’à ce que j’ouvre un blog.

     
  5. sgd

    25 avril 2011 at 19 h 00 min

    Incipit ? pas insipide… comme Flo m’a pris mon idée.
    Je dis non stop : « Ça a débuté comme ça » « C’était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d’Hamilcar. » « Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d’une obscurité et d’une épaisseur d’encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves. » « DOUKIPUDONKTAN, se demanda Gabriel excédé. »

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 19 h 35 min

      Voila, j’en boude l’ennui : Ça l’embobinerait légèrement, n’allez pas dire que l’Asie dormait trop…

      Sinon, on a aussi :
      « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (Mais d’autres l’utilisent, auxquels je ne me souhaite aucun lien), ou « Chante, déesse la colère du Péléide Achille… » (Un peu longue), « Une casquette de chasse verte enserrait le sommet du ballon d’une tête » ou « Andreas Schaltzmann s’est mis à tuer parce que son estomac pourrissait »…

       
  6. Il cherchait le Stop

    25 avril 2011 at 19 h 12 min

    Comment vous avez fait ? Vous êtes rapides, dites-donc !

    EDIT : J’allais oublier l’essentiel.
    Bienvenue les amis. Ça fait plaisir de vous voir ici ! (Pour de vrai, si si !)

     
  7. florence

    25 avril 2011 at 19 h 46 min

    Plus méchant:
    Oui, cela pourrait commencer ainsi, ici, comme ça, d’une manière un peu lourde et lente, dans cet endroit neutre qui est à tous et à personne.

    Mais c’est juste pour faire exercice de style, en fait je suis pas méchante.

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 20 h 41 min

      Non, pour faire exercice de style, on eut ainsi débuté :
      « Dans l’S, à une heure d’affluence. »
      Sinon, ça ferait un peu lavis, mode d’emploi genre IKEA: Pictogrammes et oulipismes, tout ça tout ça…

       
  8. kakophone

    25 avril 2011 at 21 h 06 min

    oooooohhh, cé boooooooooooooo

    et toute cette culturitation pratique et sympathique.
    ah ben tiens, écris ta première phrase à l’encre sympathique, d’abord c’est accueillant, et en plus tout le monde peut lire sa première phrase comme on veut, c’est pratique et pas fatiguant.
    et sympathique.

     
  9. Oblivion

    25 avril 2011 at 21 h 52 min

    Ah ! c’est malin.
    Je fais quoi maint’nant ?

          
    
    J'utilise les balises parce qu'on nous dit qu'on peut les utiliser.

     
    • Il cherchait le Stop

      25 avril 2011 at 22 h 04 min

      Obliv’ :
      J’utilise les balises parce qu’on nous dit qu’on peut les utiliser.

      Un conseil : Tiens-toi à distance de tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à de la publicité. Parce qu’avec un raisonnement pareil, ta vie et celle de tes proches peuvent vite devenir un enfer !

       
  10. âne debout

    26 avril 2011 at 19 h 24 min

    Youpi, un nouveau blog !
    Je ne vais pas faire comme tous les autres ci-dessus qui veulent juste montrer qu’ils sont aussi spirituels que toi.
    Y’a un concours ou bien ?
    Amuse-toi bien et on s’amusera bien. Ça promet.
    PS : je ne sais pas utiliser les balises sauf quand je rentre au port, vert à tribord et rouge à babord.

     
    • Il cherchait le Stop

      26 avril 2011 at 20 h 50 min

      Bah alors, justement si, le principe du blog c’est ça en fait en gros.
      Ça tombe bien que tu en causes, parce que je n’ai pas pris encore le temps d’expliquer, ça devrait venir ou pas dans un prochain article.
      L’idée, oh elle n’est pas de moi, je l’ai honteusement pompée à l’Élysée, c’est d’aider tous les nécessiteux qui, dépourvus comme moi et notre président de toute forme de culture précise et solide, en souffriraient comme notre président, alors que moi pas.
      Alors on fait semblant, à coup de quatrièmes de couvertures, de gougueulisme ouiquipédèsque, avec si possible autant de mauvaise foi que d’humour. Des fois, ça sera drôle, des fois on se plantera, mais tant pis : L’heure est désespérée mais elle n’est pas grave.

      Et pour l’histoire du tricot de corps et du bacille de Koch aussi, c’est bien sympa, mais quand c’est un daltonien qui te ramène au port, alors là c’est toi qui balises !

       
  11. pow wow

    26 avril 2011 at 22 h 53 min

    Ah ben voilà, je reviens, y a dix-sept mille commentaires. T’inquiète, ça va pas durer.

    Ouiiii voi-làààà, le blog c’est exactement ça, de l’approximation comme chez moi aussi, et puis faut alimenter avec tout et rien: tu vas faire caca, paf tu fais un billet. Tu t’engueules avec ta femme, paf tu fais un billet. Tu éternues, paf tu fais un billet. C’est trépidant.

     
    • Il cherchait le Stop

      26 avril 2011 at 23 h 03 min

      Ben oui, mais moi je suis constipé, jamais enrhumé et ma compagne s’engueule généralement toute seule parce que moi, j’ai pas le temps, j’ai le blogue de pow-wow à lire… Alors comment je fais ?

       
      • pow wow

        26 avril 2011 at 23 h 31 min

        T’as qu’à faire des copier-coller chez moi, sépagrave allez.

         
  12. mebahel

    27 avril 2011 at 9 h 30 min

    Mais c’est pas vrai, comment avez vous su que stoppie ouvrait un bloug?
    On me dit jamais rien ou bien?
    Allez, longue vie au stopblog 🙂

     
    • Il cherchait le Stop

      27 avril 2011 at 10 h 47 min

      En fait, j’ai rien dit à personne, ou alors pas vraiment, et c’est pow-wow qu’a deviné…
      Et comme pow-wow est fou de la délation… (Madame Wow me le confirmait encore récemment.)

      C’est encore en rodage, il faut essuyer les plâtres, mais au moins une chose est sure : c’est que vous m’avez fait une sacrée surprise à tous vous retrouver ici. Et pour le cas, où je ne vous l’aurais pas dit (et le cas plus probable encore où je ne le redirais pas), ben vous me faites bien chaud au cœur les amis !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :